Brugère collabore avec deux architectes

Brugère accompagne les architectes Elisabeth Lemercier et Philippe Bona dans leur processus de création. Les deux architectes travaillent à différentes échelles sur des programmes architecturaux divers, en construction neuve ou réhabilitation jusqu’à l’échelle de l’objet en réalisant deux gammes de mobilier pour le château de Rentilly et l’Ecole de design de Nancy entièrement réalisées en contreplaqué hêtre.

Ils ont répondu à nos questions.

Qui êtes-vous ?

Nous sommes deux architectes Philippe Bona et moi-même, issus d’un enseignement à l’architecture davantage porté par les plasticiens, les ingénieurs, les théoriciens et les historiens que par les architectes. Je crois que nous avons choisi l’architecture pour sa capacité à naviguer entre toutes les disciplines et notre travail est conduit par cette curiosité.

Quelles raisons vous ont encouragé à travailler le matériau Bois ?

Sans doute en premier lieu lorsque nous avons voulu réaliser des agencements ou des meubles par nous-mêmes, le bois s’impose alors comme le plus facile à travailler avec des outils de base.

Puis lorsque les premières fraiseuses à commande numérique sont apparues dans les années quatre-vingt-dix et que là encore le bois s’affirme comme le matériau le plus aisément usinable. Ou bien encore pour réaliser des extensions, des maisons, où il se révèle le plus adapté au développement de formes complexes.

En ce moment, nous sommes en train de tester un changement d’échelle radical en concevant un bâtiment de 200 m de long au bord de la Seine que nous imaginons entièrement fait de bois, une sorte d’ « infrastructure » de bois habitable.

Pouvez-vous nous dire quelles ont été vos inspirations pour le mobilier de l’école de design de Nancy ?

Nous sommes partis d’un désir très ancien que nous avions d’éditer une petite chaise de famille, parfaite en proportions et en simplicité. Cela répondait également à la nécessité d’une certaine neutralité à intervenir dans une école d’art et de design. Ca a aussi été l’occasion de poursuivre nos recherches en matière d’assemblages réversibles en proposant que les meubles soient montés par les étudiants eux-mêmes sans compétence et outillage particulier.

Le contreplaqué de hêtre Brugère s’est imposé pour sa résistance, adaptée à la réalisation de meubles à ossature, qui plus est dans une école où ils sont soumis à de multiples sollicitations.

Que voudriez-vous qu’on retienne de votre travail ?

L’attention portée aux matériaux, aux possibilités qu’ils engendrent, à la réversibilité de leurs assemblages qui permettent une meilleure appropriation des objets et des espaces. L’association d’une maîtrise maximale de certains paramètres et de facteurs incontrôlables comme source d’enrichissement. La croyance en de nouveaux usages ou à l’activation de fonctions délaissées pour renouveler l’architecture et le design.

Depuis, les deux architectes ont également réalisé une gamme de mobilier pour le Parc Culturel de Rentilly. Les éléments sont réalisés à partir d’éléments découpés numériquement dans du multiplis de hêtre.

Les pièces sont simplement assemblées manuellement, sans colle ni quincaillerie.

Leur dessin est directement issu de ces deux données techniques, permettant un temps de réalisation et de montage extrêmement réduit.


JulieDeutsch éléments BonaLermercier 26                  25 MODULE 369 051916 MeublesRentilly resize     
Photo de Julie Deutsch                                                                                               Photo de Florian Kleinefenn