L'Histoire d'un produit : le contreplaqué

12/08/2018

Chronologie

Le contreplaqué est fabriqué à partir de minces feuilles de bois de 0,8 à 4mm d'épaisseur, obtenues par déroulage ou tranchage, appelé aussi plis, et collées sous pression entre elles.

En France, les essences les plus utilisées sont le hêtre, le pin maritime, l’okoumé et le peuplier. Ces essences créent un matériau plus solide et plus flexible que le bois massif.

La technique du contreplaqué remonte à la plus haute Antiquité, mais ce n’est qu’en 1850 que le contreplaqué a commencé à être utilisé à l’échelle industrielle.

La fabrication du contreplaqué repose sur différentes étapes :

1) L’étuvage est une opération nécessaire pour les bois durs. Les grumes sont alors étuvées à la vapeur (60 à 85°C). Cette opération facilite le déroulage, améliorant la qualité de surface du placage. Le tronçonnage, après écorçage des grumes, permet quant à lui de mettre les billons à dimension.

2) Le déroulage consiste à faire tourner les billons par deux broches, de façon parallèle, vers un couteau avançant régulièrement, et qui déroule le billon en un ruban continu sur 1 à 3m de largeur. Le massicotage quant à lui, permet la découpe du ruban de bois déroulé aux dimensions demandées. Selon les lignes de fabrication, le massicotage peut s'effectuer avant ou après le séchage.

3) Le séchage aide à éliminer l’eau contenue lors du placage. Les feuilles passent dans une machine ventilée et sont chauffées entre 160 et 205°C.

4) L’encollage
consiste à enduire de colle les feuilles de placage.

5) Le pressage est un processus qui permet d’assurer la liaison physique et chimique des plis par polymérisation à chaud (et sous pression) de la colle dans les presses.

6) Le ponçage permet de calibrer les panneaux par passage entre deux cylindres équipés de bandes abrasives.

Qualité de collage

Les colles utilisées sont des résines thermodurcissables. Le qualité du contreplaqué face à l'humidité dépend à la fois des niveaux de performances du collage, des essences que des conditions de mise en œuvre. Les colles que nous utilisons sont conformes aux normes en vigueur sur le taux de formaldéhyde (notre colle est classée E1). Cette classe autorise l’utilisation de ces panneaux en intérieur sans risque d’entrainer une quelconque exposition au formaldéhyde.

Contreplaqué moulé

Il est constitué de plis croisés qui sont collés dans une presse comprenant un moule et un contre-moule correspondant à la forme recherchée :
  • en deux dimensions (2D) : demi-lune, en U ou L
  • en trois dimensions (3D) : forme bombée, coque de sièges, formes spéciales
Pour chaque forme particulière, il faut fabriquer un moule et un contre-moule spécifique. Cette technique de moulage présente des limites qui demandent une mise en forme des feuilles de placage sans cassures au pressage.

Le contreplaqué est le matériau multifonctionnel par excellence.



Sur le même sujet: